Actualités

TOUS UNIS POUR LE 1er MAI 2012

TRAVAIL, LIBERTÉ, DIGNITÉ POUR LE PEUPLE TUNISIEN

Manifestation à 15h de Denfert Rochereau à Bastille

Nous associations et organisations politiques et démocratiques des tunisiens en France appelons à participer unitairement à la manifestation du 1er mai à Paris.

Nous dénonçons les atteintes aux libertés et aux droits de l’homme et les brutalités des forces de l’ordre, épaulées par des milices, contre des manifestations et des sit-in pacifiques en Tunisie. Nous soutenons l’appel de l’Union Générale Tunisienne du Travail à manifester le 1er mai dans différentes villes de Tunisie et ce afin de célébrer la fête mondiale du travail et de défendre le droit de manifester, en respect des principes de la révolution.

Déclaration publiée sur Kapitalis : Des Tunisiens de l’étranger contre la violence des fanatiques religieux
http://www.kapitalis.com/afkar/68-tribune/9634-des-tunisiens-de-letranger-contre-la-violence-des-fanatiques-religieux.html

 

Les agressions sauvages perpétrées par les fanatiques religieux se multiplient en Tunisie depuis plusieurs mois, dans une impunité révoltante. Toutes les forces vives, ou presque, de notre pays en ont été victimes : les journalistes, les universitaires, les étudiants, les blessés de la révolution, les chômeurs diplômés, l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), les artistes, les défenseurs des droits humains, les écrivains… C’est la terreur la plus infâme qui tente – vainement – d’imposer sa loi aux femmes et hommes libres de la Tunisie qui osent manifester pacifiquement leur désapprobation de la régression fascisante, de l’intolérance et de l’incompétence notoire de ceux qui président aujourd’hui, hélas, aux destinées de notre infortuné pays.

http://www.petitions24.net/lettre_ouverte_aux_dirigeant-e-s_du_parti_du_mouvement_ennahdha

Des Tunisiens et Tunisiennes à l’étranger demandent à Ennahdha de cesser d’entretenir l’ambigüité et de clarifier publiquement sa position concernant les salafistes.

Mesdames, Messieurs,

Nous, Tunisien(ne)s résidant à l’étranger – militant(e)s associatif(ve)s, acteurs et actrices de terrain au sein de l’immigration, intellectuel(le)s –, portons à votre connaissance cette lettre ouverte, et attirons votre attention sur les préoccupations qui sont les nôtres.

La Tunisie est aujourd’hui à la croisée des chemins, et les Tunisien(ne)s vont devoir choisir le destin qui sera le leur et qui engage celui des générations futures. La révolution du 17 Décembre - 14 Janvier a clairement exprimé les aspirations profondes de la jeunesse, des femmes, des travailleurs : liberté, dignité, travail, justice sociale, égalité de droit entre les hommes et les femmes, entre les catégories sociales et entre les régions.

Documentaire : Tunisie, Histoire de femmes - réalisé par Feriel ben Mahmoud (52 mn - 2005)

Synopsis

20 mars 1956 : la Tunisie accède à l'indépendance. Le 13 août de la même année, le président BourguiBa fait adopter le Code du statut personnel accordant aux tunisiennes des droits qui aujourd'hui encore n'ont pas d'équivalent dans le reste du monde arabe : interdiction de la polygamie, instauration du divorce judiciaire, scolarité obligatoire pour les filles comme pour les garçons, accès à une contraception anonyme et gratuite... et le droit pour les tunisiennes d'avorter dès 1963, plusieurs années avant les françaises. Mais l'égalité, même encouragée par la loi, ne se décrète pas. Ce sont les mentalités et les structures sociales qui doivent ensuite évoluer.

50 ans après l'indépendance, la Tunisie fait toujours figure d'exception au sein du monde arabe. Pourquoi cette exception a-t-elle été rendue possible et comment peut-elle perdurer dans le contexte géopolitique actuel.

Intervenante

Sophie BESSIS, chercheure associée à l'IRIS - Institut de Relations Internationales et Stratégiques, spécialiste de la coopération Nord/Sud, de la géopolitique du Tiers-monde et des questions africaines.

En partenariat avec l'association Mouvement Citoyen des Tunisiens en France - MCTF

Entrée libre de 19h à 21h
Salle des fêtes - Mairie du 11e

Débat : "Changement(s) en Tunisie : les acteurs en question"

Mardi 14 février 2012, 19h30
7 ter, rue Tretaigne
75018 Paris
métro Jules-Joffrin

Depuis le 14-Janvier, jamais la parole n'a été aussi libre en Tunisie. Mais la cacophonie s'installe parfois aussi, brouillant les discours des uns et des autres. Afin de contribuer à un débat plus audible, qui permet la confrontation des idées, des arguments et des projets, l'association "Confrontations tunisiennes" vous invite au débat :

"Changement(s) en Tunisie : les acteurs en question"
Avec Fethi Benslama, Gilbert Naccache et Héla Yousfi.
Modérateur : Mohammed Hamrouni (MCTF).

Avec le soutien du CRDLTH (Comité pour le respect des libertés et des droits de l'homme en Tunisie) et du Manifeste des libertés.

Connexion

Qui est en-ligne ?

Nous avons 80 invités et 2 inscrits en ligne

Aller au haut